Vivian
DAVAL

France

 

Contact
e mail

Photographe de formation, il débute à Paris en tant qu’assistant pour plusieurs photographes et studios, puis élargit la palette de ses compétences à tous les domaines visuels : graphisme, vidéo, éclairage, peinture... et scénographe. Cela lui permettra d’organiser des expositions qui regroupent de jeunes photographes sous le nom d’« images à louer », tout en contrôlant le contenu et le contenant. Son univers photographique s’enrichit alors de ces expériences diverses, ainsi que de ses voyages à travers le monde. De ces influences pluridisciplinaires, il garde le goût du travail pictural sur les supports et les matières. C'est une recherche visuelle et esthétique avant tout discours sur le réel.

Aujourd’hui il exploite ses différents travaux dans les domaines de la presse, catalogues, événementiels, pochettes de disque. Il ressent également le besoin de transmettre son savoir en formant la jeune génération à la photographie argentique avant qu’elle ne disparaisse des mémoires. Il intervient dans les collèges et lycées en créant des projets artistiques au sein des établissements pour sensibiliser davantage la jeunesse à l’art.

Portrait réalisé par Vân Pham :

Photographie et peinture sont souvent considérées comme rivales. Aujourd'hui, la fille semble avoir surpassé l'aînée par son omniprésence, mais son statut en tant qu'art n'est admis que depuis peu. Le travail de Vivian Daval retrace le lien entre ces deux champs artistiques et place la photographie dans la filiation directe de la peinture. Pour lui, « c'est une recherche visuelle et esthétique avant tout discours sur le réel ». La mémoire instantanée se trouve alors suspendue hors de son contexte. En fait, la réalité n'est qu'une matière première pour impressionner le film. Effets tachistes de l'émulsion périmée, transferts des substances sur le papier... La photographie est exploitée dans sa nature chimique. Si l'inspiration de cet artiste prend sa source dans la peinture, l'œuvre prend toute son ampleur par l'expérience photographique jusqu’au travail de sa substance. Grâce au procédé du Polaroïd, Vivian Daval affine sa démarche : « Ne pas avoir de négatif m’a fait prendre conscience de la rareté de l’image. Ainsi, comme un peintre fait naître sa toile de ses mains, je réalise chaque œuvre en une pièce unique. Dans cette société de consommation, tout objet subit l’industrialisation et la production de masse. L’image n’y échappe pas, elle est mâchée et très vite digérée. Je trouve important d’aller à l’encontre de cette vision. Il faut redonner la valeur aux choses par amour et par conviction. C’est pourquoi je contrôle toute la chaîne de travail d’une œuvre et refuse toute duplication. »


•2008 Expostion à la galerie Vozimage, Boulogne-Billancourt
Exposition au salon Affordable Art Fair, Paris & Bruxelles
Exposition des Images à Louer «collection 5», galerie Chappe, Paris
Exposition «féminitude», galerie Vozimage, Paris
•2007 Exposition des Images à Louer «collection 4» Peniche Baruda, Paris
Exposition «En plein déménagement», Paris
•2006 Exposition des Images à Louer «collection 3» galerie Ars Longa, Paris
•2005 Exposition «tout tue» avec le collectif Sens Commun, Paris
Exposition des Images à Louer «collection 2» espace Confluence Paris
Exposition des Images à Louer «collection 1», avec le collectif Mélophage, Paris
•2003 Exposition «Les femmes en couleurs», Paris
Exposition «L’Afrique sur le fil» au réservoir, Paris
•2002 Exposition «L’Afrique sur le fil» Dakar, Sénégal

Publications / contribution photographique
•2009 Catalogue Nina Ricci Catalogue Dior
•2008 Gemme Livre objet édité à 5 exemplaires
Magazine Bèo projet «Trait d’union»
Magazine En ville urbain série e.s.u.c
•2006 Magazine le Monde 2, TGV, infrarouge

 
"Série Gemme"
    [retour liste]