LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE A THEME DU GRAND EST

 

 

 

 

 

© Juliette Agnel

Sylvie Guillaume
Auteure photographe indépendante
Nancy France

Spécialité : Moyen - Format argentique
procédés alternatifs
Travaux questionnant le territoire
et le paysage dans des dimensions liées à l'intime
à la mémoire et à l'identité.
Travaux à expertiser : Photographie contemporaine d'auteur
documentaire proposant une approche sensible
Travaux développant un discours autour du territoire,
du paysage, du portrait et d'histoires personnelles.
Langue parlée : français,
Présente : samedi 28 avril de 14h à 19h
dimanche 29 avril de 14h à 19h
Site : www.sylvieguillaume.com

Sylvie GUILLAUME
Auteure photographe indépendante

Née le 03 Mars 1980 à Saarlouis en Allemagne, vit et travaille à Nancy.
Après un diplôme à l’École nationale supérieure d’art de Nancy en 2002 et une maîtrise d’Arts du spectacle à l’Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel de Nancy en 2004, Sylvie Guillaume s’oriente vers la photographie. Elle débute un travail d’auteur en 2008 et expose sa première série lors de la “15ème Biennale Internationale de l’Image” à Nancy. Avec un travail essentiellement réalisé au moyen-format argentique, elle fait partie des candidats sélectionnés et exposés dans le cadre de la “12th International Krappy Kamera Competition” à la Soho Photo Gallery à New York, puis en 2012 lors de l’exposition “A Minima - Carte blanche à Yannick Vigouroux”, à la médiathèque Marguerite Duras à Paris.
Lauréate en 2013 de la bourse “Regards sans limites / Blicke Ohne Grenzen #2” - soutien à la création en faveur de la jeune photographie dans la Grande Région transfrontalière ( France, Allemagne, Luxembourg ), la dernière série photographique de Sylvie Guillaume, “Restes à venir”, s’est inscrite de février 2014 à mars 2015 dans le cadre d'une exposition collective en itinérance au sein de la Grande Région. Récemment sélectionnée pour le "prix Mentor Freelens / session #1" à Paris et finaliste du "Athens Photo Festival 2015", "Restes à venir" fera notamment partie d'une nouvelle exposition collective en 2016 au Loft Photo à Bruxelles et sera présentée à partir du mois d'avril dans les "Online portfolios" de la revue L'Héliotrope.
Majoritairement consacrés à des espaces et des paysages dans lesquels l’empreinte de l’homme marque une nature toujours présente, les travaux de la photographe rendent compte du territoire dans une perspective liée à l’intime, en questionnant le rapport entre sphère publique et sphère privée. Elle nous invite à appréhender des récits cachés, teintés d’émotions et de couleurs singulières, en attirant notre attention sur les notions d’harmonie et de rupture qui composent le paysage. Celui-ci s’ouvre ainsi comme une scène mentale perçue à travers différents codes esthétiques, que l’artiste relie à certains “éléments” de la nature, en identifiant des interstices libres d’interprétations. En jouant sur l’ambiguïté entre une certaine idée de continuité du monde réel et la subjectivité d’une vision fabriquée, son travail convoque le regard autour de la résolution des espaces en tant qu’entités, qu’ils émanent d’une réalité “linéaire” ou qu’ils soient des fragments d’une réalité sélective.

En parallèle à ses travaux artistiques, la photographe travaille en tant que repéreuse et photographe plateau dans le cinéma et répond par ailleurs à des commandes de reportages et portraits pour la presse...