Nikita
ERPHENE

France

 

Contact
e-mail
site

 

Moines. Des vies
20 photos argentiques et numériques noir et blanc format 32x45

Poser le regard sur leurs sourires, les regarder rire; faire ressentir la foi qui traverse leurs âmes, les doutes et les chagrins - tout se reflète sur leurs visages, transparaît dans ces regards pleins de bonté, d’humilité et de joie. Les moines sont des êtres vivants; il ne s’agit pas de présenter ces hommes en «instruments» de prière ; mais plutôt exprimer, à travers leur quotidien, la façon dont ils construisent ou reconstruisent leur monde intérieur et leur monde extérieur. Faire revivre le couvent est une tâche ardue, après des années d’abandon ; l’histoire tragique de l’ex-URSS a transformé et parfois mutilé certains monastères, devenus des terrains vagues, leurs bâtisses ayant servi de dépôts, de prisons, de lieux de tortures, parfois de cimetières, autant de stigmates qu’il faut gommer, à l’image de ce monastère de Chufarovo, en République de Mordovie, témoin poignant de l’histoire et de ses tragédies. Rebâtîr la foi sur les os des martyrs, à peine ensevelis…


 

 

 

1971 Ne´ en 1971, en URSS.
1998 Diplo^me´ en langues e´trange`res, arrive en France pour continuer ses e´tudes a` l'Institut d'Etudes Politiques (SciencesPo) a` Paris.
2000 Se passionne pour l'univers de la beaute´ et en 2002 devient maquil- leur a` l'Ope´ra national de Paris.
2003 De´bute sa grande passion pour les statues antiques et ne´oclassiques. Premier travail photographique autour des statues du muse´e du Louvre.
2005-7 Expositions « REGARDS RANIME´S », a` Paris.
2008-10 Plusieurs voyages pour photographier les statues dans les plus grands muse´es d'Europe. Commence un nouveau projet sur les moines dans les monaste`res en Russie et en Ukraine.
2012 Photos des moines entrent dans les collections du Muse´e Russe , a` Saint-Pe´tersbourg et sont pre´sente´es a` la Biennale de la photo la me^me anne´e.
Depuis 2013 Plusieurs nouveaux projets tout en contiuant son travail sur les moines .

    [retour liste]